Mal de tête frontal : quand le mental est trop agité

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Parfois, quand on mobilise trop ses capacités cognitives, on ressent un mal de tête au niveau du front. Zoom sur ce phénomène désagréable.

Mal de tête frontal : quand le mental est trop agité

Le mal de tête frontal, qu’est-ce que c’est ?

On définit le mal de tête comme une douleur qui se situe au niveau de la tête, quelle que soit la raison. Il y a de nombreux signes et symptômes, dont la fréquence et la localisation varient, qui permettent de déterminer de quel type de mal-être il s’agit précisément.

La céphalée, comme on peut appeler le mal de tête, voit la douleur se situer des deux côtés de la tête. Une migraine ne fait souffrir qu’un seul côté. Des symptômes tels que des vomissements ou des nausées sont aussi liés à une migraine. Elle peut même être ophtalmique si cela provoque une gêne au niveau des yeux.

Finalement, les maux de tête ont une intensité plus modérée que la migraine. De plus, les céphalées sont très souvent liées à des douleurs locales.

Dans le cas d’un mal de tête frontal, on ressent une sensation de « barre » qui fait mal et qui est donc située au front.

Les causes sont variables, elles peuvent aller d’une sensation de stress ressentie au travail, par exemple, ou tout simplement d’un mental trop agité. Quand on fait trop fonctionner son cerveau, on peut faciliter l’arrivée de maux de tête.

Les solutions pour ne plus souffrir de maux de tête

On va surtout s’intéresser au problème de céphalées survenant quand on mobilise trop ses pensées. Ce mal touche beaucoup de personnes aujourd’hui, jeunes actifs, mères de familles ou retraités.

Le mental, c’est une formidable machine qui permet de faire de grandes choses… qui joue aussi des tours. Il aime tout contrôler et tout analyser. Cela va du boulot aux relations amoureuses en passant par les problèmes de la vie et du monde. Il est constamment en action. Dès lors qu’on ne fait pas de pauses au boulot ou qu’on ne prend pas de temps pour soi, un mal de tête peut arriver.

Pour éliminer les céphalées il faut avant tout reposer son cerveau. Ce sont de petites choses simples à adopter dans votre quotidien pour vous sentir mieux. D’abord, quand vous êtes au travail, faites des pauses régulièrement. Au bout d’un certain temps, on n’arrive plus à rester concentré et bien travailler. Couper quelques minutes permet de se vider l’esprit.

Si vous ne faites pas de sport régulièrement, commencez dès maintenant. La pratique physique renforce le cœur, les muscles et élimine les mauvaises pensées. La pratique du yoga et/ou de la méditation vont dans ce sens également. Elles vont recentrer vos pensées sur des choses positives.

Ayez une bonne hygiène de vie en travaillant sur votre alimentation. Autorisez-vous des petits plaisirs de temps en temps, mais privilégiez fruits et légumes qui vous feront plus de bien. Par exemple, vous pouvez organiser de temps en temps une sortie entre amis au restaurant pour parler de choses positives. Il ne s’agit pas de ressasser les pensées liées aux maux de tête.


Lisez aussi:

Mal de tête et vertige : des symptômes de stress

Mal de tête persistant derrière la nuque : quel remède ?