Migraine chronique : l’alimentation comme remède miracle ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’alimentation a un rôle essentiel dans le bon fonctionnement de l’organisme. Peut-on l’utiliser comme remède miracle afin de traiter la migraine chronique ?

Migraine chronique : l'alimentation comme remède miracle ?

Les aliments qui déclenchent les migraines

Avoir une mauvaise alimentation va forcément avoir des effets négatifs sur le corps et l’esprit. On entend par là une consommation excessive de produits sucrés par exemple.

Une migraine chronique est définie comme une céphalée chronique quotidienne qui dure pendant plus de 3 mois. Cela pousse le cerveau à faire des crises fréquentes. La différence avec un simple mal de tête, c’est que la migraine s’accompagne d’autres symptômes tels que des nausées ou une intolérance au son. Les difficultés à se concentrer poussent finalement la personne à se coucher et s’isoler.

La question de la place de l’alimentation dans le déclenchement des crises de migraine est actuellement discutée par les spécialistes.

Toutefois, certaines substances contenues dans différents aliments sont considérées comme déclencheurs ou facilitateurs de migraines.

La première catégorie va concerner tout ce qui touche aux boissons. L’alcool contenu dans la bière est un déclencheur assez puissant. On en trouve aussi dans le vin rouge, qui contient également des tannins et sulfites. Ces derniers peuvent aussi être dans des fruits séchés. Les autres boissons pouvant déclencher des migraines chroniques sont les différents sodas. Ils contiennent de l’aspartame, un édulcorant artificiel et du sucre qui sont des aliments à consommer avec modération.

Les déclencheurs de migraines peuvent aussi être consommés via la nourriture qu’on ingère. La charcuterie et la saucisse contiennent des nitrites. On trouve de l’histamine dans la choucroute et les produits fermentés. Une sauce soja et des mets chinois fournissent quant à eux un apport en glutamate monosodique. Enfin, la tyramine et phényléthylamine sont des substances qu’on peut trouver dans plusieurs aliments : le chocolat, les noix, les agrumes, les fromages vieillis, le vinaigre ou les restes de table.

Régler les crises chroniques grâce à l’alimentation

C’est connu, être en bonne santé passe par un régime alimentaire sain et équilibré. Celui-ci va même être efficace pour prévenir et traiter les migraines.

Évidemment, il n’existe pas de recette miracle pour prévenir les céphalées chroniques. De manière générale, on va donc préférer la consommation d’aliments frais, qui ne contiennent pas de conservateurs, d’arômes ajoutés ou de levures. C’est par exemple le cas de :

  • Viandes : poulet, poisson, dinde, bœuf frais, veau.
  • Graines : de sésame, de tournesol, de citrouille.
  • Fruits et légumes : frais, provenant du marché par exemple.
  • Pains et céréales : à éviter celles avec noisettes, pain industriel, aspartame.
  • Salades et sauces : la faire soi-même sans arômes artificiels.

Prévenir une crise de migraine passe donc par le fait d’éviter le sucre. Il faut avoir un bon dosage afin d’en avoir un minimum, sans en consommer en surplus.

Afin de soulager la migraine, on recommande de consommer de la caféine. Le café est souvent la boisson qu’on lie à cette substance. Il faut toutefois faire attention à ne pas en avoir trop car un apport excessif peut rendre le cerveau sensible et dépendant. L’apport quotidien ne doit donc pas dépasser 200 mg.


Lisez aussi:

Migraine avec aura : attention danger

Migraine : comment la soigner naturellement pour dormir ?