Acouphènes pulsatiles et stress : que faire ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les oreilles sont des organes sensibles à beaucoup de facteurs. L’acouphène pulsatile peut être quelque chose de très gênant. Comment faire pour ne plus ressentir cela ?

Acouphènes pulsatiles et stress : que faire ?

L’acouphène pulsatile : de quoi on parle ?

Avant toute chose, il faut bien savoir de quoi on parle lorsque l’on évoque l’acouphène. C’est un bruit qu’une seule personne peut entendre.

Il correspond, dans la très grande majorité des cas, à un sifflement ou un bourdonnement qui est linéaire. C’est ce qu’on appelle un acouphène continu. Attention, cela ne signifie pas que ce bruit est entendu de façon permanente ou intermittente.

Dans le secteur médical, l’inconscient fait que l’on considère généralement tous les acouphènes de cette matière. Pour cette raison, on ne demande pas d’imiter le bruit entendu.

L’acouphène pulsatile est donc souvent rare, mais aussi méconnu. Contrairement à sa forme continue, il existe un traitement qui permet de guérir ce syndrome dans plus de 80 % de cas.

Ce phénomène se caractérise par le fait d’entendre un bruit de battements cardiaques, un vaisseau ou celui d’un doppler, matériel pour réaliser un examen.

Les causes d’apparition d’un acouphène pulsatile sont nombreuses. Il y a souvent une origine vasculaire : des problèmes de circulation sanguine au niveau de l’appareil auditif peuvent provoquer cette sensation désagréable. Les autres explications possibles sont l’hypertension artérielle, la tumeur glomique ou l’athérosclérose.

Le stress est bien souvent mis de côté. Pourtant il est une cause possible d’acouphène pulsatile. Ce n’est pas à proprement parler le stress qui provoque cette gêne. Il influe sur la sécrétion d’hormones et la circulation sanguine. C’est par la réduction d’oxygène dans l’oreille interne que le stress est responsable.

De plus, il va avoir un effet douloureux et dérangeant qui va finalement s’auto-entretenir. Vous pouvez développer du stress en réponse à l’acouphène, poursuivant le phénomène.

Comment supprimer à vie ces acouphènes ?

La bonne nouvelle, c’est que l’acouphène pulsatile est une sensation gênante, mais qui se soigne. Avant d’aller consulter un centre de neuroradiologie pour faire IRM et scanner, il convient de voir si le bruit disparait de vos oreilles en travaillant sur son stress.

Diminuer son niveau de stress va permettre d’abord de vous sentir mieux dans votre quotidien. Fini de se questionner pour telle ou telle chose et d’y penser sans arrêt.

Pour faire cela, diverses solutions existent. Pour réduire son anxiété, on conseille généralement de faire du sport. La course à pied est une activité physique qui permet de se dépenser et se vider l’esprit. Si vous souhaitez opter pour d’autres moyens, il est possible de passer par la méditation. Le yoga et la sophrologie sont souvent des pratiques recommandées pour les nombreux bienfaits qu’elles apportent.

Enfin, vous pouvez opter pour une solution plus spécifique aux acouphènes : la thérapie sonore d’habituation. Il s’agit ici, grâce à la fonction naturelle que chacun d’entre vous possède, de neutraliser un stimulus sensoriel qui se répète. C’est un processus plus long, mais qui semble efficace.

Finalement, en travaillant sur tous ces points, vous allez modifier votre hygiène de vie et la rendre meilleure, ce qui est un bon point pour la vie de tous les jours.


Lisez aussi:

Comment calmer une céphalée de tension ?